Fiche Métier Covid-19 : Personnels de bureau rattachés à la production

Article créé le 29 juin 2020

Le ministère du travail publie des fiches conseils pour aider les travailleurs et les employeurs à poursuivre leurs activités dans les meilleures conditions face à la crise sanitaire du Covid-19. La fiche conseil Personnels de bureau rattachée à la production concerne les salariés se déplaçant vers les bureaux des sites de production (bureau d’étude, gestion, commercialisation et marketing, achats-logistique, recherche et développement, qualité). Rappel sur les précautions à prendre et les risques de transmission de la maladie à coronavirus.


personnel de bureau


Les nouvelles mesures organisationnelles pour le personnel de bureau de production

Le télétravail...

Qui doit être la première mesure pour interrompre la chaîne de propagation du virus et exclure toutes circonstances d’exposition des salariés. Ainsi, le personnel de bureau peut interagir sur les sites grâce aux moyens de communication à distance, téléphone, mails, SMS ou visioconférences avec le responsable de production (ou le gestionnaire de production).

Globalement, la multitude d’emplois concernés par cette fiche renvoie aux responsables (d’ateliers, de maintenance et du bureau d’études) et leurs assistants.

Lorsque le télétravail n’est pas envisageable (obligation de se déplacer sur les postes de production), le chef d’entreprise doit sans cesse veiller à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs présents, notamment limiter ou supprimer les risques d’exposition au Covid-19 (il doit aussi prévoir des mesures d’adaptation de postes et des modalités de travail spécifiques pour les salariés en situation de handicap avec les aides financières et des services de l’Agefiph et du Fiphfp, si le télétravail n’est pas compatible).

Rappel sur les mesures barrières

L’un des premiers gestes est de tousser et éternuer, soit dans son coude ou dans un mouchoir en papier jetable, pour éviter de contaminer les autres (environnement proche) par la projection de gouttelette infectieuses ou d’autres sécrétions (postillon).

Un autre geste barrière cruciale est le lavage des mains régulièrement à l’eau et au savon ou avec une solution hydro alcoolique SHA, ensuite le séchage des mains avec du papier à usage unique ou un tissu

Un risque important de transmission est le contact des mains non lavées, avec la bouche, le nez, les yeux ou avec des objets ou surfaces. Le nettoyage et la désinfection des objets manipulés et des surfaces touchées permet alors de stopper la chaîne de propagation du Covid-19 (le virus peut survivre quelques heures à quelques jours).

Le mouchoir jetable utilisé pour se moucher, tousser, éternuer ou cracher doit être jeté aussitôt dans un sac-poubelle fermé hermétiquement..

Les locaux et pièces fermées du site de production doivent être aérés toutes les 3 heures (pendant quinze minutes), les portes et fenêtre laissées ouvertes pour éviter le contact direct des mains avec la poignée ou le rebord.

Les mesures de distanciation physique, au moins 1 mètre, est un autre geste barrière important. Il consiste par exemple à saluer, sans se serrer les mains ou embrasser ni faire d’accolade, ou encore parler brièvement en étant distant l’un de l’autre.

Enfin, il faut se rappeler que chacun peut être porteur du virus et le transmettre à son tour, sans attention portée au bon suivi de ces recommandations des autorités sanitaires (OMS). En cette période de pandémie, l’employeur doit envisager des mesures afin d’éviter les risques d’exposition au virus, évaluer les risques inévitables et privilégier les mesures de protection collective et individuelles.

Quelles sont les mesures de prévention et de lutte contre le Covid-19 pour le personnel de bureau ?

Organisation du travail et des déplacements

La réorganisation du travail en horaires décalés, révision du planning de présence et une gestion des flux appropriée permet de limiter le nombre de personnes simultanément présentes dans un même espace (respect jauge maximale 4 m2/personne).

Les accès non-nécessaires à l’activité doivent alors être formellement interdits, la communication verbale avec les autres services impliquant le contact étant remplacée par une communication avec des moyens comme les textos SMS, les appels, le réseau intranet ou l’e-mail.

L’aménagement des espaces de travail respecte la configuration permettant de rendre effective la mise en place des mesures de distanciation sociale. Cette configuration consiste par exemple à :

  • mettre en place des écrans transparents de protection entre chaque personnel s’élevant de 1 mètre au-dessus du bureau
  • faire porter un masque non-sanitaire pour prévenir les risques de contamination, en renfort aux écrans et à la distance de 1 mètre
  • à mettre un film protecteur étirable sur le clavier et sur la souris des ordinateurs (à renouveler pour chaque changement d’utilisateur)

Ces mesures s’appliquent autant pour les personnes en poste fixe, postes multi-utilisateurs, que pour les personnes mobiles : responsable de production, assistant de production, contremaîtres...

Le port d’équipements de protection individuelle EPI doit être envisagé quand les mesures de protection, collectives sont insuffisantes ou incompatibles avec la situation de travail, masque de protection respiratoire, gants, combinaison ou surblouse.

Un sens de circulation unique est imposé dans les bureaux. En entrant et en sortant du bureau, chacun des salariés doit se laver les mains suivant les consignes des gestes barrières.

En dernier lieu, l’information individuelle est recommandée, sinon le passage de consignes entre managers se fait par écrit sur un tableau (sans réunions). Si la réunion est incontournable, il faut rassembler les principaux intéressés autour du tableau en dehors du bureau avec un marquage au sol de 1 mètre en indiquant la place des participants. Le recours à tout support papier est déconseillé.

Plan de nettoyage

Le nettoyage avec des produits contenant un tensioactif (savon, dégraissant, détergent) s’effectue 2 fois dans la journée et à chaque changement d’équipe. Le personnel dédié doit se concentrer sur les surfaces touchées par les mains, les rampes d’escalier, les boutons, interrupteurs et les poignées de portes, les sièges, accoudoirs, les souris et claviers, les écrans tactiles communs, les parois de protection transparentes et plus généralement les plans de travail. Les portes et les fenêtres sont gardées ouvertes pour aérer les locaux en supprimant les recyclages d’air.

Les personnes en charge de l’exécution du plan doivent pouvoir se laver les mains et nettoyer les équipements avec du gel hydroalcoolique et des lingettes (approvisionnement permanent des consommables). La poubelle avec les déchets personnels et les matériels de protection doit être également évacuée le plus régulièrement possible.


Commentaires