Les commandes envoyées entre le 31 juillet et le 14 août seront expédiées à partir du 17 août.

Fiche Métier Covid-19 : comment travailler en pharmacie ?

Article créé le 14 mai 2020

Quelles sont les précautions à prendre contre le Covid-19 pour les salariés des pharmacies d’officine ou professionnel libéral ? Le contact avec les clients, la préparation (de gel hydro alcoolique) entre préparateurs et l’approvisionnement de stock de médicaments constituent des facteurs de risques importants pour les opérateurs en pharmacie.

Les professionnels de santé, docteurs et pharmaciens en officine (ou distribution pharmaceutique en hôpital), les préparateurs, les chefs de projet et biologistes de l'industrie pharmaceutique sont particulièrement exposés.


une pharmacienne


Un risque élevé pour le secteur de la pharmacie...

Covid-19 et secteur de la santé

Les professionnels du secteur de la pharmacie, pharmacie d’officine et hôpital, industrie pharmaceutique, recherche, distribution et biologie, sont tous confrontés au risque élevé de contamination du Covid-19 en raison de leurs activités.

Le contact des mains non lavées, le rapprochement entre collègues ou avec les clients, les prestataires et fournisseurs, ou la projection de sécrétions humaines forment l’ensemble des facteurs de transmission du Covid-19.

Rappel sur les mesures de prévention et de lutte contre le coronavirus en pharmacie

Quels sont les risques de transmission du Covid-19 ? Les gouttelettes infectées lors d’éternuements ou de toux, les postillons favorisent la transmission du Covid-19 sans mesures de protection dans un même lieu de vie (gestes barrières lavage des mains et distanciation de sécurité de 1 mètre).

L’application des gestes barrières et de la distance de sécurité consistent à :

  • se laver ou frictionner ses mains (savon liquide, solution gel hydroalcoolique SHA), désinfecter ses mains (lingettes désinfectantes, produit dégraissant) 
  • ne pas se toucher le nez, les yeux et la bouche avec les mains (non lavées)
  • ne pas porter ses mains ou un objet contaminé au visage 
  • nettoyer et désinfecter les surfaces contaminées (rappel, le virus peut survivre quelques heures à quelques jours à température ambiante sur les surfaces, plastique, objets, cartons, poignées) 
  • éternuer, tousser dans son coude 
  • ne pas serrer la main ni embrasser une autre personne
  • ne jamais partager d’aliments, de bouteilles ou de verres avec d’autres personnes (c’est également le cas pour fumer ou pour vapoter)
  • respecter la distanciation sociale de 1 mètre entre deux individus. 

Malgré le strict respect de ces mesures de prévention et de protection contre le Covid-19, le risque 0 n’existe pas et les professionnels peuvent aussi être porteurs du Covid-19 et le retransmettre. Les opérateurs en pharmacie peuvent être particulièrement exposés lors du contact avec les clients et lors de l’approvisionnement de leur stock. 

Organisation du travail et activités de la pharmacie face au Covid-19 

Organisation de la journée de travail et moyens de protection

Les mesures organisationnelles consistent désormais à mettre en œuvre une planification des tâches pour préparer et recevoir les clients de la pharmacie en toute sécurité :

  • utilisation de mouchoir jetable pour se moucher, tousser, éternuer ou cracher
  • stock suffisant de savon liquide et de gel hydro alcoolique (pour se laver régulièrement les mains)
  • jeter aussitôt les déchets dans un sac poubelle hermétique
  • bouteilles d’eau individuelle par salariés présents
  • suppression au maximum des risques d’exposition (lorsque le télétravail n’est pas envisageable), séquencement des activités, mise en place d’horaires décalés
  • limitation de l’affluence et concentration des salariés et clients, prestataires, mise en place d’un sens de circulation (marche en avant)
  • aération pendant 15 minutes toutes les trois heures des pièces fermées
  • nettoyage régulier des surfaces et objets en contact
  • regroupement des tâches par salarié (chaque agent pharmacien est affecté à un comptoir de vente fixe avec gel hydro alcoolique, les comptoirs ouverts sont espacés ou équipés d’un écran transparent de 1 x 1 m)
  • nettoyage des comptoirs avec des lingettes désinfectantes (après chaque client), espace de vente et arrière-boutique et du poste de travail (avant et après chaque salarié)
  • nettoyage des poignées des tiroirs de rangement des médicaments 2 fois par jour
  • nettoyage du boitier ou lecteur carte vitale régulièrement et le boitier CB entre chaque client
  • respect de la distance de 1 mètre (matérialisation physique de différentes zones entre les clients et entre les clients et l’opérateur) ou un seul salarié affecté à une tâche, par exemple la préparation de gel hydro alcoolique
  • mise à disposition de gel hydroalcoolique et lingettes désinfectantes à l’arrière de l’espace de vente. 

Avec la forte demande en gels et masques, une bonne organisation vise à prévoir une affiche indiquant la rupture de stock afin d’éviter tout attroupement inutile. 

Enfin, les opérateurs présents en pharmacie doivent recevoir une formation sur l’utilisation des EPI équipements de protection individuelle, port de masque de protection, blouse ou surblouse jetable, vêtements contact de la pharmacie (nettoyés en machine au minimum à 60°). Lors de la prise d’appel, il est recommandé d’utiliser les oreillettes du téléphone portable pour limiter le contact avec la surface contaminée. 

Activité des pharmaciens

Le pharmacien d’officine conseille et délivre des médicaments, des produits, auprès des patients. C’est un acteur de proximité dans le parcours de soin du patient, ses missions ont beaucoup évolué, de la vaccination, test de diagnostic rapide, préparation et vente de préparations magistrales ou officinales.

Face aux nombreuses situations à risque, le pharmacien d’officine ne doit jamais oublier de respecter les mesures barrières, la distanciation sociale et le port du masque type masque chirurgical

Dans l’espace de vente, un protocole avec l’horaire et le lieu d’accueil du client sera défini, des mesures d’alertes peuvent s’appliquer pour les patients ayant des symptômes du COVID avant de pénétrer dans l’espace client. Les plages horaires d’ouverture, de pause et de fermeture sont ajustées selon les contraintes du personnel et des circonstances (lavage des mains, nettoyage, approvisionnement).

Chaque client doit adresser son ordonnance en amont par courriel pour que le public reste le moins longtemps possible en pharmacie. Les entrées sont alors filtrées pour limiter le nombre de clients à l’intérieur de la pharmacie. Un service de préparation des ordonnances est créé pour les publics fragiles qui doivent éviter les risques d’exposition. Pour cela, le service passe un appel téléphonique lorsque les médicaments sont prêts à être enlevés, ou peut même proposer une livraison à domicile.  

Les produits mis en vente sur le comptoir doivent être retirés et ne jamais être exposés aux clients. Le paiement s’effectue de préférence par carte bancaire (ou prévoir un ramasse-monnaie pour éviter le contact direct de main à main) 

Réception de livraisons de médicaments ou de matériel médical 

Un protocole de livraison définit la dépose des colis (garder les distances de sécurité), la dépose du bon de réception (pas de signature), l’utilisation des moyens de manutention ou chariot pour les colis lourds.

Une tenue de protection comme une sur-blouse) devra être portée par le responsable en charge des réceptions de livraison.

Livraison chez les clients

Un protocole de nettoyage et de désinfection des clés de contact de l’habitacle des véhicules est établi avant le départ, volant, levier de vitesse, poignées de portes, boutons de commande électrique) avec des lingettes désinfectantes. Ensuite, le client doit être contacté par téléphone au préalable pour limiter le temps d’attente du livreur en cabine.

Chaque véhicule dispose d’un nombre suffisant de lingettes désinfectantes et de gel hydroalcoolique. Le conducteur porte un masque de protection respiratoire approprié.

Préparations magistrales (gel hydro alcoolique)

Le risque chimique des préparations magistrales est élevé, des précautions doivent être prises face au risque du Covid-19

  • port de gants
  • port de lunettes de sécurité
  • port de protection respiratoire filtrante individuelle
  • travail sous hotte.

Ce travail doit se faire en respectant les distanciations de sécurité tout en restant 

attentif à une situation de travailleur isolé. Le poste de préparation est obligatoirement nettoyé entre 2 préparateurs.


Commentaires