Les commandes envoyées entre le 31 juillet et le 14 août seront expédiées à partir du 17 août.

La reprise d 'activité après le COVID 19

Article créé le 13 mai 2020

Après 2 mois de confinement à cause de l’épidémie de Coronavirus, l’activité normale reprend progressivement son cours toujours avec le maximum de précautions. Cette reprise doit coller avec l’application des mesures de protection et de prévention. Cette lutte contre le Covid-19 nécessite l’engagement et la responsabilité de chacun, d’adopter de nouveaux comportements pour se protéger et protéger les autres (retrouvez sur le site gouvernement.fr les informations sur la crise du Coronavirus COVID-19 en France).


reprise d'activité


Le COVID-19 a affecté depuis mars 2020 la planète entière, devant une pandémie mondiale le 11 mars 2020 suivant l’état d’urgence de l’Organisation mondiale de la Santé OMS. Pour combattre le SARS-CoV-2, les autorités sanitaires préconisent certaines actions (gestes barrières) :

  • Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans son mouchoir
  • Se moucher dans un mouchoir à usage unique puis le jeter
  • Éviter de se toucher le visage
  • Respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres
  • Saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades
  • Tenir la maladie à distance avec les mesures de distanciation sociale. 

Le masque est une mesure complémentaire et non-obligatoire (quand la distance d’un mètre ne peut pas être respectée). 

Lorsque des symptômes rappelant les manifestations du COVID-19, toux, fièvre, difficultés respiratoires, chacun doit rester à son domicile et éviter les contacts directs et rapprochés. L’appel du médecin traitant pour suivre les démarches est un bon geste (ou le numéro de permanence de soins de la région du patient). La téléconsultation est une très bonne alternative en cas de symptômes mineurs. Le SAMU 15 est appelé lorsque les symptômes s’aggravent (difficultés respiratoires et signes d’étouffement), ou le 114 pour les sourds et malentendants. 

D’une part, des aides du Gouvernement permettent de soutenir l’économie, protéger l’emploi et accompagner les entreprises avec le plan d’urgence de soutien (de 110 milliards d'euros), financement du chômage partiel pour protéger l’emploi (26 milliards d’euros), plan d’urgence de soutien pour les start-up (4 milliards d’euros), prêts bancaires garantis pour soutenir les entreprises en difficulté (300 milliards d’euros), fonds de solidarité pour accompagner les plus petites entreprises TPE et PME (7 milliards d’euros), report ou l'échelonnement des cotisations sociales de l’URSSAF pour sauvegarder l‘industrie, les entreprises et les emplois (avec possibilité de remise des impôts directs). En savoir plus en cliquant ICI ou composez le 0 800 130 000.


D’autre part, l’Etat, en partenariat avec les fédérations professionnelles, et les partenaires sociaux soutiennent la reprise de l’activité économique en garantissant la santé et la sécurité des Français dans leur activité professionnelle. Le protocole national de déconfinement du ministère du travail permet d’accompagner les employeurs dans ce processus crucial de la reprise des activités, mais également de garantir la sécurité et la santé des travailleurs contre le COVID-19 sur les lieux de travail :

  • renforcement des gestes barrières et de distanciation sociale
  • gestion des flux
  • port des équipements de protection individuelle (à savoir masques)
  • dépistage précoce de la maladie
  • nettoyage et désinfection des locaux et des surfaces.

Il faut rappeler que le protocole est complété par les fiches métiers conseils disponibles sur le site du ministère du travail. 


Commentaires