Prime exceptionnelle de pouvoir d'achat 2020 : de 1000 euros jusqu'à 2000 euros

Article créé le 18 septembre 2020

Faire bénéficier au plus grand nombre d'entreprises et leur salariés de la prime exceptionnelle pour le pouvoir d'achat PEPA pendant la période de COVID-19 : voici les mots d’ordre actuels sur l’évolution de cette prime de gratification que les entreprises sont libres de verser à leurs salariés. 

 prime exceptionnelle pour le pouvoir d'achat

Qu’est-ce que la prime PEPA ?

En temps normal, cette prime exceptionnelle est ouverte aux salariés du secteur privé ou aux agents publics EPIC ou EPA avec une rémunération inférieure à 3 SMIC (ne dépassant pas (54.763,80 euros sur les 12 mois précédant son versement). Le plafond de cette prime est alors égale à 1 000 euros au maximum...


Il faut savoir que la PEPA est exonérée :

  • de cotisations sociales, salariales et patronales

  • d'impôt sur le revenu

  • de contributions sociales CSG et CRDS.

Pour le calcul toutefois de la prime d’activité et pour l’attribution de l’allocation adulte handicapé, l’employeur ne tient pas compte de cette prime. Toutes les entreprises ne peuvent pas verser cette prime. La prime Pepa est une somme versée par un employeur à son salarié en plus de son salaire habituel.

L'accord d'intéressement est conclue entre l'employeur et les salariés (ou un ou plusieurs délégués syndicaux) par convention collective nationale, régionale, ou accord collectif de travail de droit commun (pour motiver et fidéliser les salariés avec une incitation à la performance).

Voir tous les produits
 

Prime exceptionnelle Macron pour 2020 : quelles sont les nouveautés ?

Désormais en 2020, les entreprises ayant ou non conclu un accord d'intéressement

peuvent bénéficier des mêmes conditions de versement de la prime exceptionnelle pouvoir d’achat :

  • le montant de la prime exonérée est de 1000 € dans une entreprise n’est pas couverte par un accord d'intéressement

  • ce montant est portée dans la limite de 2 000 € si l'entreprise a conclut un accord d'intéressement (plafond de 1 000 € relevé à 2 000 €).

Dans le contexte de la crise sanitaire de 2020, la date limite pour la mise en œuvre de l’accord d'intéressement prise en compte pour la date du versement de la prime est décalée au 31 août 2020 (au lieu du 30 juin 2020). De plus, les accords d’intéressement conclus entre le 1er janvier 2020 et le 30 août 2020 ont dorénavant une durée minimale de 1 an pour 2020 afin de relancer les entreprises et de motiver les salariés (au lieu de 3 années en temps normal).


Commentaires