Protocole de reconfinement

Article créé le 02 novembre 2020

Plus souple que le précédent confinement du printemps, mais plus strict que l’actuel couvre-feu, le dispositif de reconfinement déclaré par l’Elysée depuis ce vendredi 30 octobre 

adopte des mesures amplifiées avec de nouvelles recommandations. Le point sur ce nouveau dispositif déployé sur tout le territoire national. 


Reconfinement

Quelles sont les grandes nouveautés ?

Désormais, le télétravail s’effectue cinq jours sur cinq, c’est une obligation et non plus une option pour les travailleurs qui peuvent exercer leur activité à distance (salariés ou indépendants). A défaut, le chômage partiel doit reprendre pour les employeurs et les salariés qui ne peuvent pas télétravailler.


Malgré les restrictions de l’état sanitaire du moment, l'activité continuera et l'économie ne doit ni s'arrêter ni s'effondrer selon les propos du chef de l’Etat.

Outre les autorisations de l'agriculture et de la pêche, les activités du BTP se poursuivent, avec les usines, les services publics...


Le port du masque généralisé dans les milieux scolaires est un pilier des nouvelles mesures sanitaires renforcés, dès l'âge de six ans pour les classes du primaire. L'accueil des crèches, écoles, collèges et lycées demeurent maintenus.et l’organisation de la restauration scolaire doit se conformer aux exigences des recommandations sanitaires (espacer les élèves d'un même groupe d'un mètre).

Les cours magistraux et les travaux dirigés sont également maintenus dans les universités, doivent cependant  se faire à distance.

Quelles sont les mesures renforcées ?

Comme préconisé auparavant, la règle d’or est de rester chez soi (au maximum) ! Cette mesure barrière. Les déplacements d'une région à l'autre sont strictement interdits, limités à un rayon de 1 kilomètre du domicile et dans un délai de une heure au maximum.

Une attestation est obligatoire pour sortir, assistance à un proche, faire ses provisions, se rendre à un rendez-vous médical. Attention, le fait d’évoquer le motif de sortie pour se rendre au travail ou effectuer des travaux n’est plus valable pour ce reconfinement d’octobre.

Du côté des entreprises, les aides  mises en place lors du premier confinement se poursuivent (soutien économique de l'Etat) :

  • réactivation du fonds de solidarité, élargissement de l’accompagnement aux entreprises jusqu'à 50 salariés

  • aide nationale de 15 milliards d'euros par mois, aide de 10 000 euros / mois pour toutes les entreprises et les commerces faisant l'objet d'une fermeture administrative

  • dispositif d'activité partielle avec zéro à charge pour l'employeur

  • renforcement des exonérations de charges pour les PME qui connaissent des difficultés

  • prêts garantis par l'État prolongés de 6 mois.

Autres mesures de protection renforcée : fermeture totale pour plusieurs secteurs 

Les entreprises de l'événementiel, du cinéma et du spectacle vivant (théâtre) sont fermées, tout comme les bars et restaurants, les établissements extra-scolaires, clubs de sports ou conservatoires.

Les librairies et disquaires sont fermés, mais peuvent organiser un système de livraison sur place et de retraits de commandes.

Les commerces de première nécessité restent ouverts, à l'exception des marchés alimentaires.

Ce nouveau dispositif de confinement est réévalué tous les 15 jours, afin d’adapter certaines contraintes face à la situation de crise, en particulier sur les commerces. Avec un déconfinement annoncé au 1er décembre, l'espoir du peuple Français à commencer par Emmanuel Macron espère que la situation n’entrave pas le calendrier des fêtes si précieuses de fin d'année en famille…

Le reconfinement appliqué sur le sol français n’est valable à ce jour qu’en Martinique pour les territoires d’Outre-mer. Des tests rapides obligatoires sont déployés pour toutes les arrivants sur le territoire : les frontières intérieures à l'Europe  demeureront ouvertes et les frontières extérieures fermées indiquent les autorités.


Commentaires