Port du masque au travail : obligatoire ou facultatif ?

Article créé le 09 novembre 2020

Quelles sont les mesures que doit privilégier le chef d'entreprise par rapport aux recommandations et exigences face à la situation sanitaire critique actuelle ? Bien que le pays soit replongé dans une période de confinement, l’activité économique ne s’est pas estompée…

Port du masque obligatoire

Protocole de confinement et port obligatoire du masque

En effet, la continuité de l’activité au sein des entreprises dans cette période difficile de crise sanitaire pose la problématique de la protection des salariés tout en leur imposant une présence sur le lieu de travail pour de nombreux métiers. Il est désormais indispensable d’adopter de nouveaux comportements en adéquation avec les informations à jour sur le coronavirus Covid-19 et les recommandations qui en découlent...


Le port du masque en entreprise permet de freiner la circulation du virus : cette mesure s’impose d’emblée depuis le 1er septembre et elle est renforcée par l’annonce de nouvelles mesures pour réduire les contacts et déplacements sur le territoire national (nouveau protocole de confinement en place pour la période du 30 octobre au 1er décembre 2020). Le port du masque grand public est une démarche de prévention du risque d'infection au Coronavirus Covid-19.


Dans une entreprise, le protocole d’octobre prévoit par exemple 100 % du temps de travail effectué en télétravail (à domicile), avec la décision gouvernementale de ce port fortement recommandé du masque dans les lieux collectifs clos comme les bureaux des entreprises (à la suite de l’avis rendu par le Haut Conseil de la santé publique).

L’objectif de cette mesure est d’éviter un rebond de l’épidémie en protégeant la santé de chacun sur son lieu de travail, mais aussi de ses proches une fois rentré à son domicile.


Port systématique du masque en entreprise : quelles sont les conditions ?

Le port du masque devient systématique dans votre entreprise pour tous les lieux clos réunissant plusieurs personnes, sanitaire, vestiaire, bureaux partagés open space (ensemble de la journée), salle de réunion, lieu de restauration collective et espace d’accueil ou de grande circulation.


Pour assurer la santé des salariés, l’employeur doit désormais fournir un masque à tout son personnel, en tant qu’équipement de protection individuelle EPI à la charge de l’entreprise en particulier contre le risque de contamination par aérosols. La commande de masques grand public (en tissu, lavables et réutilisables 20 fois) peut s’effectuer via la plateforme masques-pme.laposte.fr (aide aux dirigeants de TPE/PME de moins 250 salariés).


Port du masque : un geste supplémentaire…

Le maintien des mesures barrières et de la règle de distanciation de sécurité complète le port du masque dans la prévention et la lutte contre la dispersion de la maladie Covid-19. 


Ainsi, le port du masque doit être par exemple accompagné par le respect d'une distance physique d'au moins 1 mètre entre les salariés, du lavage des mains, le nettoyage, l'aération et la ventilation des locaux de travail ou de repos. Le port du masque accompagne également la mise en œuvre d'une politique de prévention et de gestion des flux de personnes.

Assouplissement du port systématique du masque en entreprise...

Dans les bureaux individuels, ce port systématique de masque ne s’applique pas (lorsque le salarié est seul dans son bureau), même cas de figure pour le travail en extérieur (par contre port du masque obligatoire en cas de regroupement et d’impossibilité de respecter une distance d'un mètre entre chaque salarié).


Lorsque le travail en atelier oblige un salarié d’effectuer des efforts physiques plus intenses, la mesure systématique du port du masque peut ne pas s’imposer, ni à l’employeur ni pour le salarié. Cependant, les conditions de ventilation et d’aération doivent répondre aux réglementations et le nombre de personnes présentes dans la zone de travail sera limité (en plus du respect de l’espacement entre chaque poste et le port de visière de protection).


Commentaires