Masque obligatoire : une nouvelle liste de lieux face au regain de l'épidémie Covid-19

Article créé le 20 juillet 2020

Dès le début de semaine, lundi 20 juillet, (et non plus le 1er août comme annoncé par le président Macron), le port d’un masque est obligatoire dans les commerces, grandes surfaces et marchés couverts, dans des lieux publics clos. En effet, ce geste barrière du port du masque de protection respiratoire freine une bonne partie des gouttelettes infectieuses, évitant la propagation du virus. 


port de masque obligatoire


Reprise de l'épidémie et port obligatoire du masque

Un nouveau mode de transmission...

Le port du masque obligatoire partout, voici ce que plaident désormais des communautés de scientifiques face à l'inquiétante recrudescence de la maladie à coronavirus. En effet, plusieurs études ont démontré que la transmission du Covid-19 peut se faire par l’air respiré (aérosol) dans une pièce, en population générale.

Face à cette nouvelle donnée, seul le port du masque est efficace quand le lavage des mains, la désinfection des surfaces, et le respect de la distanciation sociale de 1 mètre entre les personnes ne permettent pas de limiter cette nouvelle voie de contagion. 

Ainsi, l’Organisation mondiale de la santé OMS doit de nouveau considérer la possible transmission du virus par voie aérienne selon les recommandations de plus de 200 cent scientifiques le 6 juillet dernier. L’OMS a ensuite reconnu que ce mode de transmission ne peut être exclu dans certains endroits fermés. 

Le port du masque devient une obligation évidente pour toute personne fréquentant les lieux fermés publics, voire privés, très fréquentés et insuffisamment aérés.

Quels sont les lieux visés ?

Le port du masque obligatoire vise les lieux recevant du public, à ce jour les transports en commun, gares et aéroports, hôtels, salles de jeux, établissements d’enseignement, centre de vacances, bibliothèques, les salles de spectacle, les bars et restaurants, les ehpad. Désormais, à partir de ce lundi, d’autres lieux sont recensés :

  • commerces, grandes surfaces et marchés couverts
  • banques
  • parcs de stationnement (couverts)
  • musées et monuments
  • entreprises.

Ce port est d’autant plus exigé dans la mesure où les gens sont présents dans ces lieux pendant une durée de temps longue.

Commerces, supermarchés et entreprises 

Préconisations de la DGS sur les commerces

Les magasins de vente et les centres commerciaux, marchés couverts font l’objet de tous les lieux publics clos par rapport à l’allocution ce mardi 14 juillet du chef de l’Etat sur le port du masque obligatoire pour lutter contre le Covid-19. La Direction générale de la santé énonce (texte consulté par l’Agence France-Presse) les lieux où sera appliquée cette obligation de porter le masque dès lundi après la déclaration sur Twitter du ministre de la Santé le samedi 18 juillet.

Ces mesures, initialement prévues pour le 1er août prochain, sont par ailleurs décalées au 20 juillet face aux signaux d’une légère reprise de l’épidémie de Covid-19 et aux cas qui se multiplient en France.

Les commerces sont les premiers visés par cette obligation du port du masque du 20 juillet, à cause du relâchement de certains clients : la Direction générale de la santé énonce (texte consulté par l’Agence France-Presse) les lieux où sera appliquée cette obligation de porter le masque dès lundi après la déclaration sur Twitter du ministre de la Santé le samedi 18 juillet.

Le port du masque partout et pour tous est désormais valable en appui à l’annonce faite par la Fédération du commerce et de la distribution FCD vendredi dernier. Les rayons d’Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Groupe Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Supermarché Match et Système U sont dans le collimateur, un client qui ne voudra pas porter de masque ne pourra pas entrer. 

Le non-respect de la mesure du port du masque est sanctionné par une amende de 4e classe, forfaitaire de 135 euros selon la DGS, comme c’est le cas dans les autres lieux comme les transports. 

Décret pour le port du masque dans les établissements sportifs couverts et lieux de culte

Un décret à effet immédiat est attendu pour ce lundi 20 juillet ou mardi sur l’extension de la liste des lieux visés par le port du masque. Le ministre de la Santé Olivier Véran, celui-ci en précisera la liste.

Au niveau des lieux de travail ou locaux dits professionnels, cette obligation du port du masque résulte d’une évolution des protocoles sanitaires régissant les activités concernées. En effet, le port d’EPI dans les entreprises était jusqu’à ce jour une mesure complémentaire de protection de la santé des salariés, lorsque les mesures barrières étaient incompatibles ou insuffisantes dans le respect de la distanciation physique d’au moins 1 mètre. 

Le port du masque est obligatoire chez certains professionnels en contact direct avec du public, précise le Premier ministre Jean Castex.


Commentaires