Les commandes envoyées entre le 31 juillet et le 14 août seront expédiées à partir du 17 août.

Le port du masque devient obligatoire à partir du 20 juillet !

Article créé le 30 juillet 2020

Le relâchement de la population en ce qui concerne les gestes barrières à respecter afin d’éviter la propagation du coronavirus fait craindre une seconde vague de contamination. Pour éviter qu’un tel scénario se produise, le Gouvernement a donc décidé que le port du masque serait obligatoire à partir dU 20 juillet. Cette obligation doit être respectée dans tous les lieux publics clos.

Voici tout ce qu’il faut savoir à propos du port du masque obligatoire.


port du masque obligatoire


Un relâchement dans les gestes barrières

Depuis le 24 juin 2020, la France est entrée dans la troisième phase de déconfinement qui a permis un assouplissement des mesures relatives à la distanciation sociale et aux déplacements.

Force est toutefois de constater que le déconfinement a aussi entraîné un relâchement des Français par rapport au respect des gestes barrières. Cela s’est observé par exemple lors d’un concert de The Avener qui a eu lieu à Nice le 11 juillet et qui a réuni jusqu’à 5000 personnes sur la Promenade des Anglais. À la même date, une rave-party en Gironde et à Nièvre a aussi rassemblé de nombreux fêtards qui n’ont malheureusement pas respecté les gestes barrières et la distanciation physique.

Ces types d’événements qui se produisent un peu partout en France sont autant de facteurs de risque d’une nouvelle vague de propagation du virus, qui pourrait avoir lieu d’ici octobre ! Des médecins faisant partie du collectif « Masqués mais en liberté » ont donc sollicité dans une tribune que le Gouvernement rende obligatoire le port du masque dans les lieux publics clos.

Si cette obligation devait initialement entrer en vigueur à partir du mois d’août, le premier Ministre Jean-Castex est revenu sur cette date et a annoncé que le port du masque grand public sera finalement obligatoire dans les établissements recevant du public à partir de ce 20 juillet.

Où le port du masque est-il obligatoire ?

Le Gouvernement précise expressément que le port du masque grand public doit être respecté dans les établissements qui accueillent du public (ERP) et qui relèvent des catégories qui suivent :

  • Les salles destinées aux auditions, réunions, conférences, spectacles, cinémas et à usages multiples,
  • Les restaurants, les bars et autre débits de boissons, les hôtels-restaurants d’altitude,
  • Les hôtels et les lieux d’hébergement de famille
  • Les salles de jeux,
  • Les centres de loisir, de formation, de vacances, de documentation, d’enseignement,
  • Les établissements d’éveil, de culte, à usage sportifs couverts, ceux de plein air, ceux flottants,
  • Les musées,
  • Les chapiteaux, tentes et structures,
  • Les bibliothèques,
  • Les refuges de montagne,
  • Les gares routières, maritimes et aéroports,
  • Les magasins, les centres commerciaux,
  • Les bureaux administratifs,
  • Les banques,
  • Les marchés couverts.

Quelle est la règle qui s’applique dans les transports ?

Le port du masque reste aussi une obligation dans les transports en commun. Les taxis et les VTC ainsi que les voitures utilisés pour le covoiturage sont aussi concernés, sauf s’ils sont dotés d’une vitre de protection.

Qu’en est-il de l’obligation de port du masque dans l’entreprise ?

Dès lors que l’entreprise relève des catégories citées plus haut, elles doivent imposer le port du masque pour l’accueil du public.

Il est également obligatoire lorsqu’il n’est pas possible de respecter la distanciation d’au moins un mètre ou la distanciation physique.

Pour le reste, le protocole sanitaire doit aussi être appliqué en interne.

Quel est l’âge minimal pour porter le masque ?

Le port du masque est obligatoire dès l’âge de 11 ans.

À quelle sanction s’expose-t-on en cas de non-respect de l’obligation ?

La mise en place du port du masque obligatoire dans les lieux publics clos est de la responsabilité des établissements (ERP) concernés. Pour ce faire, il est possible d’apposer un affichage « port de masque obligatoire » et de refuser l’accès aux réfractaires.

Le non-port du masque est sanctionné par une amende de 135 euros.



Commentaires