Fiche Métier Covid-19 Dépannage et intervention à domicile

Article créé le 17 juin 2020

Le ministère du travail élabore, pour les métiers dans différents secteurs, des fiches conseils pour mieux accompagner les professionnels dans la poursuite de leurs activités. Le dépannage à domicile et les diverses réparations courantes sont des activités à risques dans la situation de pandémie du coronavirus. En effet, le réparateur/dépanneur intervient dans des environnements souvent occupés par des particuliers.

Le client fait souvent appel à un artisan indépendant réparateur ou un salarié d’une entreprise de dépannage dans l’urgence : fuite de gaz, toilettes bouchées, panne de chaudière, vitres brisées, fuite d’eau suite à une canalisation défectueuse, court-circuit et fusibles grillés, panne d’ordinateur ou de télévision, clefs oublié à l’intérieur, portes et volet roulant coincés…


dépannage à domicile


Dépannage et Covid-19

Situation d’urgence

Malgré le risque élevé, engendré par l’intervention chez le particulier, il faut savoir que ces opérations sont autorisées (dans le strict respect des gestes barrières et des conditions de sécurité sanitaire optimales) exclusivement pour les situations d’urgence :

  • fuites d'eau ou de gaz
  • pannes d'eau ou de chauffage
  • pannes de chaudière
  • pannes de caissons de VMC
  • suspicion de présence de monoxyde de carbone.

(le Syndicat national de la maintenance et des services en efficacité énergétique Synasav précise la marche à suivre pour toutes les interventions à domicile.)

Quels risques et précautions prendre contre le COVID-19 ?

Les interventions se font souvent chez le client, avec le risque élevé de contamination dans la crise sanitaire du coronavirus.

Quels sont les facteurs de transmission du virus ? La projection de sécrétions, postillon ou gouttelette, est la cause majeure de dispersion du virus (lors d’éternuements ou toux, crachat, longue discussion).

Ce risque de transmission étant décuplé sans respect des mesures de prévention des autorités sanitaires, avec un contact étroit direct à moins d’un mètre dans le même lieu de vie.

Le virus peut survivre quelques heures à quelques jours sur les objets et surfaces contaminés par des mains non lavées. Des mains ou un objet contaminés portés au visage présentent un risque important de transmission. Chacun peut aussi être porteur du virus et le transmettre.

Dans l’objectif d’anticiper ou de lutter contre la propagation du virus, les autorités sanitaires recommandent d’adopter les bons réflexes, à savoir le lavage des mains (à l’eau et au savon ou avec une solution hydro alcoolique SHA), tousser et éternuer dans son coude, utilisation d’un mouchoir jetable (pour se moucher, tousser, éternuer ou cracher), ne pas se toucher le visage, respecter les mesures de distanciation physique (au moins 1 mètre).

Pendant son intervention, le réparateur aère toutes les 3 heures les locaux fermés pendant 15 minutes.

Organisation du travail et des moyens en situation de crise sanitaire

Avant de se rendre chez le client...

En situation de pandémie, le réparateur et dépanneur doivent prioriser les interventions les plus urgentes et reporter celles qui ne mettent pas la vie des personnes en péril (opérations de maintenance et visites d'entretien différées).

Les rendez-vous se font essentiellement soit par téléphone ou par e-mail, avec l’identification des interventions à réaliser avec d’autres équipes ou seul.

Puis, le professionnel doit emporter des outils individuels avec marquage (intervention d’une seule personne), toujours bien nettoyé avant et après chaque utilisation. À part cela, il faut prévoir des combinaisons jetables et les différents consommables, bouteilles d’eau individuelle, gel hydroalcoolique, essuie-mains jetables, lingettes et matériel de nettoyage, sac hermétique (pour conserver tous les déchets).

Avant d’arriver sur le lieu d’intervention, le client doit être prévenu des modalités d’intervention pour éviter toute contamination, demande sur l’état de santé du client ou de son entourage par rapport aux symptômes du coronavirus, conditions d’intervention hors de la présence de la personne malade, respect des gestes barrières à l’arrivée sur les lieux, faciliter l’accès à la zone de travail (portes et fenêtres ouvertes, lumière allumée).

Si la présence du client ou d’une personne est nécessaire, le prestataire doit alors lui demander de garder son masque chirurgical durant l’intervention.

Avant le départ, les consignes et les procédures doivent être bien comprises pour éviter les allers - retour.

Le covoiturage n’est pas conseillé, un véhicule est attribué pour chaque intervenant. Lorsque l’intervention se fait à deux, le conducteur et son passager sont assis en diagonal, l’un devant l’autre. En cas d’utilisation de camionnette, le chauffeur et le passager sont seuls présents en cabine (pas de passager sur le siège du milieu). L’habitacle du véhicule est nettoyé et désinfecté avant chaque intervention.

Arrivée chez le client

La zone d’intervention doit être préalablement nettoyée à l’aide de lingettes à usage unique, puis avec un chiffon pour le séchage.

Aucun objet ne doit être porté à la bouche, au nez, les mains sont toujours propres avant d’enfiler les gants de protection.

Les robinets doivent être lavés aussi avec du savon chez le client ou avec une lingette.

Le respect de la distance minimale s’applique entre le dépanneur et le client (ou une personne de son entourage), ou lorsque l’intervention se fait en binôme. Le port d’un masque ou une visière pleine face complète la mesure de distanciation de sécurité.

Fin d’intervention

L’outillage est nettoyé à l’extérieur avant de pénétrer dans le véhicule. La combinaison sale est enroulée sur elle-même, placée avec les lingettes sales dans un sac à déchets.

Le bordereau d’intervention est remplacé par l’envoi d’un e-mail de confirmation d’intervention, pour éviter le passage de main en main de documents et la signature.

En cas de signature sur tablette, le stylet et l’écran sont le plus souvent désinfectés.

Le plan de nettoyage des véhicules et des outils doit être respecté pour chaque changement d’utilisateur et d’intervention, en fin de journée.


Commentaires