Employeurs : Quelles sont vos obligations concernant l’entretien des surfaces face au Covid-19 ?

Article créé le 04 décembre 2020

La pandémie de Covid-19 a eu de nombreuses répercussions sur le monde du travail, notamment au niveau des obligations des employeurs qui sont tenus de mettre en œuvre des moyens stricts pour la préservation de la santé et la sécurité de leurs salariés au sein des locaux de l’entreprise. Quelles sont donc les obligations spécifiques à l’entretien, le nettoyage et la désinfection des surfaces et locaux ?


Nettoyage et désinfection des surfaces

L’entretien des surfaces dans le contexte de la pandémie de Covid-19 en cas de situation normale

L’employeur se doit d’adapter les règles de nettoyage et de désinfection au sein de son entreprise face à la pandémie de Covid-19 qui sévit dans le monde. En effet, il est responsable de la santé et de la sécurité de ses salariés, ce qui le met dans l’obligation de déployer tous les moyens nécessaires pour y veiller. 

Voir tous les produits
 

Un nettoyage plus fréquent

A cause des risques de transmission de la Covid-19, notamment par le toucher et plus précisément le contact des mains, il est impératif d’augmenter la fréquence des nettoyages pour limiter le risque d’entrer en contact avec des surfaces qui sont contaminées par le virus. Pour cela, il faut mettre en place un plan de service de nettoyage périodique avec suivi. Il est en effet important de limiter les risques en renforçant le procédé de nettoyage habituel avec un nettoyage plus fréquent des surfaces qui sont amenées à être touchées régulièrement par les mains. 

L’aération ne doit pas être négligée : il convient d’aérer régulièrement les espaces clos au cours de la journée mais aussi en dehors de la présence des personnes.

Quels sont les produits à utiliser ?

Il faut utiliser un produit actif sur le virus SARS-CoV-2 pour s’assurer que les surfaces soient correctement débarrassées de tout germe. En guise d’exemple, nous pouvons citer les gels désinfectants spécial surface, les savons, les dégraissants, les détachants ainsi que les détergents qui sont formulés avec un ou plusieurs tensioactifs. Ces derniers permettent en effet de solubiliser l’enveloppe lipidique du virus. Le nettoyage à la vapeur est également indiqué pour désinfecter les surfaces.   

Quelles sont les surfaces à nettoyer ?

Parmi les surfaces qui doivent faire l’objet d’un nettoyage plus fréquent, il y a des poignées de porte, les boutons d’ascenseurs et les sonnettes, les rampes d’escalier, les machines à café, les boutons des distributeurs, les robinets, les espaces de détente et de pause ainsi que tout équipement collectif utilisé par le personnel de l’entreprise.

Il faut aussi accorder une attention particulière aux toilettes et notamment les cuvettes, lavabos et robinets qui doivent être nettoyées plus souvent. 

Pour ce qui est des moquettes, il est nécessaire de procéder à leur dépoussiérage en utilisant exclusivement un aspirateur muni d’un filter HEPA ( High Efficiency Particulate Air).

Quelles mesures préventives au sein des bureaux partagés ?

Au sein des bureaux partagés ou espaces de co-working, l’employeur doit mettre à la disposition des salariés des lingettes ménagères ou tout autre produit ménager permettant de nettoyer efficacement les équipements comme les claviers, les souris, les téléphones, les unités centrales,…

Remarque

Dans le cas où les salariés sont amenés à user de produits désinfectants ou virucides dont la puissance est supérieure à ceux qui sont utilisés habituellement, il faut les informer des risques supplémentaires liées à leur usage. L’employeur doit aussi les équiper en conséquence. 

L’entretien des surfaces dans le contexte de la pandémie de Covid-19 en cas de contamination ou de suspicion de contamination

En cas de contamination ou de suspicion de contamination, l’employeur est dans l’obligation de faire nettoyer et désinfecter immédiatement les espaces de travail du salarié concerné. Doivent être désinfectés : le mobilier de bureau, l’équipement informatique, le téléphone, les poignées de porte, les espaces communs qu’il a fréquentés, etc. Il faut aussi aérer la pièce dès que cela s’avère possible.

Dans la documentation du Gouvernement, il est précisé qu’il est conseillé d’attendre de préférence plusieurs heures (trois heures) avant de procéder au nettoyage des surfaces du poste que le salarié malade occupe.

Quel protocole de nettoyage en cas de contamination ou de suspicion de contamination ?

En cas de contamination ou de suspicion de contamination, il faut mettre en place un protocole de nettoyage et essuyage humide à l’aide d’une lavette jetable à usage unique imprégnée de solution désinfectante virucide selon EN14476. Doivent être désinfectées la totalité des surfaces des objets meublants, les points de contact comme les différents éléments de l’équipement informatique, les poignées des portes et des fenêtres, la télécommande de la climatisation, les poignées des tiroirs et des armoires, les plans de travail, le mobilier de bureau…

Lors du nettoyage, le personnel en charge du ménage doit se munir au minimum de gants jetables ou des gants de ménage ainsi que des EPI habituels.

A quelle fréquence faut-il désinfecter les surfaces ?

La désinfection ne doit être effectuée que si la situation l’exige expressément. En effet, l’usage répétitif de désinfectants risque de créer un déséquilibre de l’écosystème microbien, sans oublier les impacts chimiques environnementaux non négligeables. Par ailleurs, une désinfection inutile représente une opération de travail à risque pour les employés concernés.


Commentaires