Covid-19 : Le protocole national en entreprise a été mis à jour

Article créé le 06 avril 2021
Le protocole national sanitaire en entreprise a été mis à jour récemment, dans le cadre du renforcement des mesures sanitaires visant à lutter contre l’épidémie de covid-19. En effet, une étude réalisée par l’Institut Pasteur en mars 2021 a démontré que le milieu professionnel représente 15% des contaminations.

Les mises à jour concernent les règles relatives au télétravail dans l’entreprise dans les 16 départements concernés par les récentes restrictions sanitaires annoncées le jeudi 18 mars 2021, ainsi que celles qui encadrent la restauration collective sur tout le territoire.

Zoom sur le renforcement des mesures sanitaires en milieu professionnel.

télé-travail

Les règles du télétravail actualisées

16 départements ont fait l’objet de mesures de sanitaires renforcées suite à la recrudescence du virus. Les entreprises qui y sont implantées sont appelées dans ce cadre à renforcer les mesures sanitaires en réduisant le temps de présence des salariés pouvant télé-travailler.

Il est à rappeler que le télétravail est un dispositif à mettre en place dans l’entreprise pour lutter contre le virus. Effectivement, dès lors qu’il est exercé intégralement, le télétravail garantit une réduction du risque de contamination jusqu’à 30%. De fait, il demeure la règle à appliquer pour les activités qui le permettent. Le Ministère du travail a toutefois constaté que si le niveau de télétravail est maintenu depuis le mois de janvier, les marges de progression demeurent larges.

Ainsi, les employeurs sont appelés à définir un plan d’action permettant de réduire le temps de présence sur site pour les salariés qui peuvent télétravailler. Il devra être élaboré dans le cadre d’un dialogue social de proximité et prendre en compte la taille de l’entreprise. Les actions mises en œuvre pour ce faire feront l’objet d’un contrôle en cas d’inspection par l’autorité compétente.

Vigilance accrue dans les espaces de restauration collective sur tout le territoire

La restauration collective est nécessaire pour assurer la continuité de l’activité économique dans certains secteurs, toutefois, force est d’admettre que les espaces de restauration comportant un risque accru de contaminations.

Face à ce constat, le protocole prévoit que les paniers repas doivent être privilégiés dans l’entreprise dès lors que le salarié peut déjeuner seul dans son bureau ou dans un espace aménagé pour ce faire, dans le respect des règles sanitaires.

En cas d’impossibilité à instaurer les paniers repas, le salarié devra prendre ses repas seul, en laissant une place vide en face de lui et dans le respect de la distanciation physique de 2 mètres entre les personnes.

Les restaurants d’entreprise doivent également poursuivre la mise en place de plages horaires permettant de limiter le nombre de personnes qui déjeunent sur place simultanément.

Finalement, pour les entreprises qui mettent en place le transport de salariés, le nombre de salariés présents dans un même véhicule doit être limité. De même, ils devront respecter scrupuleusement les gestes barrières et être informés régulièrement quant aux règles à appliquer en matière d’isolement des cas contacts et symptomatiques.

L’employeur devra aussi rappeler la possibilité de se déclarer sur declaeameli.fr dès la manifestation des symptômes, afin de pouvoir bénéficier d’un arrêt de travail indemnisé sans jour de carence. Attention ! Dans ce cas, un test doit être effectué dans les 48 heures.


Commentaires