Comment doit se réorganiser le salarié absent pour garde d’enfant scolarisé (placé en septaine)?

Article créé le 13 octobre 2020

Depuis le 1er septembre c’est la rentrée des classes, cependant à cause du Covid-19, des classes, voire des écoles restent fermées (ou refermées) : la cause en est qu’en cas de suspicion de coronavirus chez un enfant scolarisé, les parents doivent le garder à la maison. Comment les parents salariés et le chef d’entreprise doivent désormais s’organiser ?

 

Depuis la rentrée des classes en France (voir le lien du protocole sanitaire de la rentrée des classes 2020 - 2021), la multiplication des cas de suspicion de Covid-19 chez des enfants scolarisés a entraîné des fermetures de classes. Cette contrainte oblige ainsi les parents salariés à garder leur enfant à la maison et s’absenter au travail.


Une mère gardant son enfant malade à la maison

Que dit le protocole sanitaire du ministère de l'éducation nationale ?

Tout enfant scolarisé présentant des signes faisant penser au Covid-19 doit être ramené à son domicile par son parent (symptômes apparaissent à l'école) ; les cas contacts de l'enfant au sein de l'école sont informés et doivent être testés. Ainsi, un médecin doit poser un diagnostic chez l’enfant qui ne pourra regagner le chemin de l’école qu’après 7 jours (depuis le 11 septembre).


Ces mêmes dispositions s’appliquent aux jeunes enfants accueillis dans les crèches (protocole du ministère de la Santé et des solidarités). Des procédures à suivre dans les cas de suspicion ou de confirmation de cas covid-19 sont alors destinés aux responsables d'établissement, chefs et directeurs de lycée et de collège. 

Comment les entreprises doivent gérer ces absences ?

Dans son obligation de préserver la santé de ses salariés, l’employeur doit par exemple écarter le salarié parent d’un enfant porteur du virus du lieu de travail. Il peut par exemple exiger de son salarié le télétravail, ce qui veut dire que l’employeur met à disposition de son salarié les moyens matériels pour exécuter le travail à distance.


Autre alternative, l’activité partielle pour garde d’enfant placé en septaine, s’appliquant aux deux parents qui ne peuvent pas faire de télétravail.

Les salariés indépendants bénéficient quant à eux des indemnités journalières maladie  

(après dépôt de la demande sur cette page).


Commentaires