Les commandes envoyées entre le 31 juillet et le 14 août seront expédiées à partir du 17 août.

Coronavirus : que faire si un salariés de l'entreprise est contaminé ?

Article créé le 13 avril 2020

Tous les salariés sont sous la responsabilité de leur employeur, sur le plan de leur santé et de leur sécurité. Cette responsabilité de l'employeur est d'autant plus importante dans la crise sanitaire actuelle du Covid-19. Que faire en cas de contamination d'un salarié ou d'une suspicion de cas de contamination ?


salarié contaminé par le coronavirus




Les bons gestes en cas de contamination du coronavirus



Employeur

Comment l'employeur doit protéger ses salariés des symptômes du coronavirus ? (entretien des sols et équipements)



Que faire en cas de symptômes aggravés ?



Comment prévenir le risque de contamination du covid-19 pour les autres salariés ?



Salarié

Quels gestes adopter pour les salariés ?












Contamination et protection des salariés : quel est l'engagement de l'employeur ?

Quelles sont les consignes à appliquer lorsqu'un salarié de l'entreprise est contaminé ?

A l'origine d'une pandémie mondiale, le Covid-19 ou coronavirus SARS-CoV-2 circule activement en France. La contagion du coronavirus se fait par contact entre un salarié et une personne contaminée, par émission de gouttelettes infectieuses ou postillons (éternuement, toux, par la salive). La contagion se fait également par frottement ou contact des mains avec la bouche, le nez ou les yeux.

L'employeur a alors le devoir de mettre en place des affichages clairs pour se protéger de cette contagion du Covid-19.

Voir tous les produits
 

Pour rappel, les mesures d'hygiène et barrières suffisent lors de contacts brefs (préserver la santé des salariés et celle de l'entourage), l'installation d'une zone de courtoisie (1 mètre), le nettoyage des surfaces et le lavage fréquent des mains s'imposent lors de contacts prolongés et proches.

Les gestes arrières sont, se laver les mains avec du savon ou un gel hydroalcoolique, tousser ou éternuer dans son coude, saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades utiliser des mouchoirs à usage unique, porter un masque dans la mesure du possible (salarié malade).

Un salarié contaminé implique de prendre des mesures spécifiques, à savoir l'entretien des sols et des équipements en contact direct avec le salarié (lavage-désinfection), le respect de la chaîne classique d'élimination des déchets du salarié contaminé.

Dans un délai de 14 jours après identification du cas contaminé dans l'entreprise, l'employeur doit informer les salariés ayant eu des contacts étroits avec la personne contaminée, réorganiser les postes de travail après l'analyse des nouveaux risques. Il doit également prévoir des mesures de prévention et de lutte contre la contagion dans les espaces impliquant des contacts proches, sanitaires , cantines, ascenseurs et les lieux où se trouvent des personnes fragiles (souffrant de maladies chroniques, hypertension, diabète, les personnes âgées). Enfin, l'employeur doit interdite les sorties, tout rassemblement ou toute réunion.

Le salarié contaminé, ses collègues ou même l'employeur doivent se tourner vers un médecin, le médecin du travail ou cabinet du médecin traitant, pour un diagnostic. Le SAMU ne doit être contacté qu'en cas de difficultés respiratoires.

L'employeur doit mettre en place des mesures d'aménagement de poste et de prévention renforcées pour les salariés en contact direct avec le malade (risque important d'être contaminé) et former les salariés aux moyens de prévention mis en place dans l'entreprise.

Il devra aussi consulter le CSE comité social et économique et les représentants du personnel pour la modification de l'organisation du travail.

Comment l'employeur doit protéger ses salariés des symptômes du coronavirus ? (entretien des sols et équipements)


désinfecter les sols


L'entretien des sols et des équipements présentant un haut risque de contamination commence par ailleurs par le nettoyage avec un détergent liquide (premier bandeau de lavage). L'autre étape est le rinçage à l'eau courante des sols et des équipements en contact avec le ou les salariés contaminés (second bandeau de lavage), puis le séchage.

La troisième étape est la désinfection totale des sols et équipements avec un troisième bandeau de lavage imprégné d'eau de javel diluée.

Le personnel de nettoyage doit au préalable se munir de gants et de masque de protection respiratoire.

Que faire en cas de symptômes aggravés ?

Quels sont les symptômes de contagion du coronavirus Covid-19 ?

L'employeur et le salarié doivent tous deux prendre connaissance des symptômes après un contact avec une personne malade (voir l'affichage). .

Le temps d'incubation du virus étant de 14 jours, les symptômes peuvent apparaître après ce délai.

Il faut alors prendre d'autres mesures pour désinfecter son espace de travail et pour éviter la contagion d'un salarié avec les autres personnes, en identifiant :

  • les personnes ayant partagé le même lieu de vie ou de travail
  • les personnes qui ont pu discuter avec le salarié contaminé (plus de 15 minutes sans le respect des gestes barrières, contact des mains non lavées, ou du port de masque)
  • les personnes en contact direct à moins d'1 mètre lors d'une toux, d'un éternuement. 

Lorsqu'un salarié est contaminé, l'employeur doit prendre en considérant que le coronavirus peut probablement survivre 3 heures sur des surfaces. Si un salarié présente un risque sérieux d'être contaminé (séjour dans une zone de circulation active du virus) :

  • l'employeur doit communiquer les mesures pendant les 14 jours suivant l'identification du risque pour réorganiser le ou les postes de travail, informer le salarié qu'il doit éviter les lieux où se trouvent des personnes fragiles, éviter tout déplacement ou réunion non indispensable, éviter les contacts rapprochés et respecter les mesures habituelles d'hygiène. L'employeur peut également demander au salarié de ne pas se présenter à son travail (si possibilité de télétravail


  • le salarié présentant un fort risque doit surveiller sa température (2 fois par jour), surveiller l'apparition de symptômes d'infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires), appeler le médecin sans se rendre au cabinet médical ou le numéro de permanence de soins régionale, composer le 15 en cas de signes d'infection respiratoire aggravés (étouffement ou malaise). Le salarié identifié comme cas contact à haut risque bénéficie d'un arrêt de travail au cours de la période d'isolement recommandée (arrêt de travail et suspension du contrat de travail avec les IJ indemnités journalières de la sécurité sociale). 

L'obligation pour l'employeur de sécuriser et de protéger la santé envers ses salariés est définie dans le code du travail : il s'agit avant tout d'une obligation de moyen et non pas juste de résultat. Sa responsabilité est engagée avec la prise de mesures générales de prévention nécessaires et suffisantes pour éviter le risque de contagion u Covid-19 au sein de son établissement (cas de contamination avérée). 



Commentaires