Conditions d’ouverture des bars et des restaurants : Déconfinement

Article créé le 11 juin 2020

La réouverture des bars et des restaurants a été autorisée depuis le 2 juin 2020 suite à l’annonce de la première phase de déconfinement en France. Dans ce cadre, ces établissements devront respecter certaines conditions particulières pour pouvoir ouvrir à nouveau leurs portes aux clients.

Zoom sur les conditions à respecter pour ouvrir son bar ou son restaurant, les règles en matière de paiement, ainsi que les exigences à respecter vis-à-vis non seulement des clients mais aussi des employés.


déconfinement


Les conditions à respecter pour ouvrir son établissement

Pour pouvoir rouvrir et accueillir à nouveau du public, les restaurants et les bars doivent respecter de nombreuses conditions et notamment :

  • Prévoir des places assises pour tout le monde et limiter les groupes de personnes assises au nombre de 10 au maximum.
  • Veiller à ce que chaque table qui accueille 10 personnes ne soient composées que par des clients qui sont venus ou ont réservé ensemble. Éviter de mélanger des personnes qui ne sont pas venues en groupe ensemble pour chercher à gagner de la place.
  • Interdire les places debout ou au comptoir notamment dans les bars ;
  • Faire en sorte de séparer chaque table d’un mètre au maximum, à moins de séparer chaque client d’une paroi fixe ou amovible.
  • Prévoir l’obligation pour chaque client de porter un masque à chaque fois qu’ils circulent dans l’établissement : pour aller aux toilettes par exemple ou pour téléphoner.

Conditions à respecter en zone orange

Certaines zones sont encore classées en zone orange et notamment la Guyane, Mayotte et Île-de-France. Dans celles-ci, les bars et les restaurants ne peuvent pas encore ouvrir en salle.

En effet, ils ne seront autorisés qu’à ouvrir en terrasse extérieure et dans les espaces ouverts (en plein air).

Dans les restaurants d’hôtels, les clients ne pourront se restaurer qu’en room-service.

Enfin, tous les bars et les restaurants peuvent livrer et proposer la vente à emporter.

Les règles relatives aux paiements

Les modalités de paiement qui limitent les contacts avec d’autres personnes et assurent le maintien de la distanciation physique sont à privilégier.

Parmi celles-ci, il sera possible par exemple d’opter pour le paiement sans contact, les moyens de pré-paiement, les paiements par QR code ou encore les virements bancaires. Il faudra alors en informer les clients par tous les moyens : affichage, annonce orale…

Il est important de préciser que pour faciliter le recours à ces modes de paiement, leurs plafonds ont été revus. Le paiement sans contact par exemple, est désormais de 50 euros au lieu de 30 euros.

Bientôt, le plafond des tickets resto passera à 38 euros au lieu de 19 euros.

Les exigences à respecter vis-à-vis des clients

Les établissements doivent suivre le protocole sanitaire prévu pour garantir une reprise d’activité sécurisée.

Ces mesures portent sur :

  • La mise à disposition d’une solution désinfectante ou d’un gel hydroalcoolique au public.
  • La présentation des menus sans contact et donc par oral, affichette, tableau, ardoise… Si des menus papier sont utilisés, ils devront être à usage unique. Ceux plastifiés quant à eux, devront être désinfectés après manipulation.
  • La limitation du service par table par une seule personne à la fois.
  • L’indication de la distanciation à respecter par différents moyens : oral, marquages au sol, affichages… Elles devront indiquer notamment le sens de circulation, les zones de paiement, les toilettes…
  • L’interdiction de mettre en place des éléments qui peuvent être touchés par plusieurs clients comme la salière, les journaux, les magazines…

Les exigences à respecter vis-à-vis du personnel des établissements

L’établissement doit faire en sorte de fournir tout l’équipement nécessaire permettant aux employés de respecter la distanciation physique et les consignes sanitaires. Il sera également indispensable d’adapter les modalités et conditions de travail pour qu’elles garantissent la distanciation physique.

Effectivement, le personnel est tenu de porter un masque, se laver les mains toutes les heures au minimum, tandis que ceux qui officient en cuisine doivent en plus enfiler une charlotte et se désinfecter les mains toutes les 30 minutes ou porter des gants.

Les espaces fermés doivent faire l’objet d’une bonne aération, tandis que la climatisation et VMC doivent être contrôlés régulièrement.

Enfin, il est important de noter que les ventilateurs et brumisateurs sont interdits à l’utilisation.


Commentaires