piwik

Que veut dire allergène ?

liste des allergènes

Explication détaillée et textes de loi

Qu’est-ce qu’un allergène alimentaire ?

Molécule provoquant une réaction ou hypersensibilité chez une personne ayant consommé un aliment contenant cet allergène (substance étrangère).
L’allergie alimentaire est à distinguer de l’intolérance qui n’implique pas le système immunitaire, mais le métabolisme, avec des troubles moins importants. On peut effectuer des tests cutanés pour connaître quels sont les molécules allergènes.
 



Troubles des voies respiratoires et cardiovasculaires :

  • éternuements, rhume
  • crises d`asthme
  • détresse respiratoire
  • augmentation de la fréquence cardiaque
  • choc cardiovasculaire
  • chute rapide de la tension artérielle
  • choc anaphylactique (urgence médicale)

Troubles au niveau peau

  • eczéma
  • démangeaisons, rougeurs
  • papules, éruptions et urticaire
  • œdèmes et gonflements (visage, lèvres, paupières, langue et palais
  • œdème de la gorge (peut bloquer la respiration
  • rougeurs oculaires.

Troubles tractus gastro-intestinal

  1. troubles gastriques
  2. nausées 
  3. crampes abdominales 
  4. vomissements 
  5. flatulences 
  6. coliques 
  7. diarrhée 

Lorsqu’il s’agit d’une réaction allergique sévère (complications), le responsable des lieux a le devoir de contacter les urgences. Vous pouvez également recourir à notre trousse de secours afin d'apporter une assistance immédiate en aidant le patient à régurgiter un maximum d’allergènes.
Attention, un allergène est une substance qui peut causer de graves répercussions sur la santé !
Le consommateur doit par conséquent être informé de la présence d’un ou de plusieurs allergènes alimentaires. Pour cela, il peut se référer aux étiquettes ou à l’emballage, mais aussi des inscriptions obligatoires à côté de la denrée. Dans un restaurant, le client peut se référer au personnel de salle ou à la caisse, en plus de la Liste des 14 allergènes à afficher en salle et en cuisine.

Que dit la loi ?

Décret 2015 Code de la consommation

Le décret 2015-47 en vigueur le 1er juillet 2015 stipule les règles d’informations sur les allergènes pour le consommateur (denrées alimentaires non préemballées). Ce décret précise également que la dénomination de vente du produit et toutes les informations s’y rapportant sont inscrits sur le produit (ou à proximité).
L’article R. 112-11 précise que tout ingrédient, substance provoquant des allergies ou des intolérances doit toujours être mentionnée (liste des ingrédients énumérée à l'annexe II du règlement UE n° 1169/2011 du 25 octobre 2011). Cet ingrédient est utilisé dans le processus de fabrication ou de préparation d'une denrée alimentaire, présent dans le produit fini (sous une autre forme).
Cette obligation d’information s’applique aux établissements de restauration, aux professionnels des métiers de bouche, ou en général aux industries et entreprises du secteur alimentaire.
La présence d’allergènes pour les produits non préemballés est notifiée par écrit à proximité du produit concerné pour informer rapidement le consommateur et le prévenir.
Enfin, un consommateur allergique peut signaler son refus de consommer un allergène parle moyen d’un dispositif mis en place au sein d’un établissement de restauration collective.

Règlement Inco : déclaration nutritionnelle et règle d’étiquetage des denrées alimentaires

Le Règlement (UE) n°1169/2011 (dit INCO en vigueur le 13 décembre 2014) du Parlement européen et du Conseil de l’UE a pour objectif d’informer le consommateur sur la présence d’allergènes via l’étiquetage des denrées alimentaires et produits préemballés (référence claire et mise en évidence, gras, italique ou souligné).
Les étiquettes des denrées alimentaires dans l’Union Européenne doivent être concises et lisibles sur l’emballage pour ne pas induire les consommateurs en erreur.
Ces mesures sont appliquées aux produits préemballés ou non préemballés. En plus, l’étiquette peut par exemple mentionner une préparation ou substance utilisée comme agent de conservation.
Ce règlement permet aussi d’organiser et de simplifier les textes qui régissent l’étiquetage des denrées alimentaires pour les exploitants du secteur agro-alimentaire.
Un étiquetage avec les mentions « peut contenir des traces de… » ou « susceptible de contenir des… » doit être prévu lors d’une introduction involontaire d’allergènes ( au cours de la fabrication, entreposage, transport ) des denrées alimentaires.
À titre de rappel, le règlement INCO complète les mesures antérieures énumérées dans la directive n°2000/13 et s’applique à tous les exploitants dans l’Union Européenne.

Les 14 allergènes (liste des ingrédients majeurs à déclarer)Quelques exemples
Céréales contenant du gluten (blé, seigle, orge, avoine, épeautre, kamut ou leurs souches hybridées) et produits à base de ces céréalespain complet, farine, biscuits, pâte alimentaire
Crustacés et produits à base de crustacéshomard, étrille, langouste, crabe, tourteau, crevette, cigale de mer, gambas, langoustine, araignée de mer, écrevisse,
œufs et produits à base d’œufsmayonnaise, œuf sur plat, dur, mollet, omelette, surimi, biscuit moelleux
Poissons et produits à base de poissonssurimi, tarama, sushi, carpaccio, sauce poisson, sauce nioc mam, caviar
Arachides et produits à base d'arachidesbeurre d'arachide, farine (d'arachide), huile d'arachide et noix de mandelona (arachide transformée), protéines végétales (hydrolysées) d'arachides
Soja et produits à base de sojahuile de table, hamburger végétarien, sauce Worcestershire, boisson au lait de soja, farine, lécithines, graisse végétale
Lait et produits à base de lait (y compris de lactose)lait de vache, crème fraîche et fouettée, beurre, fromage blanc, à tartiner, cake, pain au lait, viennoiseries, pâtisserie, boissons lactées, lait de chèvre
Fruits à coquesamandes, noisettes, noix, noix de cajou, pécan, macadamia, du Brésil, du Queensland, pistaches (et produits à base de ces fruits)
Céleri et produits à base de céleri3 variétés de ce légume, céleri-branche, céleri-rave et petit céleri à couper (formes, en poudre, graines et sel ou tel quel)
Moutarde et produits à base de moutardegraines de, huile canola et colza pressées non raffinées (traces), épices, sauces barbecue, Ketchup, béarnaise, pesto, vinaigrettes, cornichon mariné, chutney, pomme de terre purée déshydratée, viandes transformées
graines de sésame et produits à base de graines de sésame (appellations Sim-sim, Beni (graine de), Gingelly et huile de gingelly, graines Sésame et sésamoline)pâte à base de graines de sésame Tahini, barres protéinées, barres de céréales, huile de sésame, biscottes, pain, nouilles aromatisées, trempettes, céréales multigraines, Tempeh, Til
Anhydride sulfureux et sulfites en concentration de plus de 10mg/kg ou 10 mg/l (exprimés en SO2
Lupin et produits à base de lupinsnack, féculent, farine, produits panés, en-cas, bonbons et chocolat, pains, pâtisseries et gâteaux, sauces, vinaigrettes et potages, substituts de viande, charcuterie
Mollusques et produits à base de mollusques




Commentaires